Zéro temps mort : se rapprocher du rêve

C’est soit une utopie soit le Saint Graal de l’impression.

Certains disent que c’est impossible. Pour d’autres, c’est simplement hors de portée. Quoi qu’il en soit, l’absence de temps d’arrêt est le rêve de tous les imprimeurs. Aucun n’a envie de voir son atelier de production hanté par des machines à l’arrêt. Surtout pas aujourd’hui.

La pression sur les coûts faisant baisser les marges, la technologie d’impression dans laquelle vous investissez doit être exploitée plus que jamais pour être rentable. En d’autres termes, le coût d’une heure d’interruption est plus élevé que jamais. 

Alors comment pousser la productivité au-delà des limites ? Voici quelques conseils pour les imprimeurs qui tentent de faire du rêve « zéro temps mort » une réalité.

À chaque tâche sa technologie

Maximiser le temps d’utilisation de votre matériel suppose d’automatiser tout ce qui est source de friction au sein des workflows. Mais l’augmentation de la productivité s’accompagne de mises en garde. Comme l’a expliqué Bill Gates, l’automatisation peut conduire votre société dans une direction ou dans l’autre : 

« La première règle pour toute technologie utilisée dans une entreprise, c’est que l’automatisation appliquée à une opération efficace va amplifier son efficacité.  La seconde règle, c’est que l’automatisation appliquée à une opération inefficace va amplifier son inefficacité. »

Ce que ça signifie concrètement pour vous ? Que vous devez évaluer le matériel dont vous disposez et exploiter ses atouts. Développez vos activités les plus performantes et les plus lucratives, et essayez d’abandonner progressivement les autres. Si vous identifiez des lacunes au sein de votre infrastructure qui freinent votre croissance, investissez dans la technologie qui vous ouvrira de nouvelles opportunités – à condition que le retour sur investissement soit positif. L’innovation ne sert à rien si elle débouche sur des processus bancals et des workflows poussifs.

Pour un flux plus efficace

En matière d’impression, la fluidité est essentielle. Et plus vous vous approchez de vos capacités d’impression maximales, plus les entraves potentielles pèsent lourd. Pour éviter l’apparition de failles dans vos flux opérationnels, deux impératifs : automatiser et simplifier.

Utilisez des portails Web-to-print afin que vos clients puissent facilement commander des impressions correspondant à leurs exigences chaque fois qu’ils le souhaitent. Éliminez les interventions humaines du traitement prépresse dès que possible et automatisez la prise de décision en alliant workflows intelligents et logique conditionnelle. Plutôt qu’une approche segmentée, adoptez une approche globale de votre processus : des silos bien pensés restent des silos et, en additionnant les processus, on multiplie les risques d’erreur.

La fiabilité étant primordiale, intégrez également la redondance dans votre flux afin que des commandes importantes puissent être transférées vers une imprimante de secours si nécessaire. Conserver une capacité de réserve peut sembler contre-productif quand l’objectif est justement de réduire les temps d’arrêt, mais personne n’a jamais dit qu’il était facile de réaliser ses rêves !

Restez à l’affût

Vous ne pouvez pas corriger les faiblesses de vos processus si vous ne savez pas qu’elles existent. Une bonne visibilité étant essentielle, assurez-vous de tenir votre équipe informée et veillez à ce que tous ceux qui en ont besoin aient accès aux tableaux de bords et aux indicateurs pertinents. Mettez en place des alertes automatiques qui préviendront immédiatement les bonnes personnes en cas de problème – avant qu’il n’ait créé un engorgement en bout de ligne.

Vos clients ayant aussi besoin d’une bonne visibilité sur leurs commandes, tenez-les au courant des avancées en leur envoyant des notifications par e-mail dans le cadre de votre service  Web-to-print. Ils seront plus satisfaits… et votre personnel ne sera pas obligé de passer son temps au téléphone à répondre à leurs questions.


Faire le plein de commande… et après ?

Avant de mettre le turbo, prenez le temps d’identifier vos atouts et vos points faibles. Trouvez votre point fort, qu’il s’agisse d’un type de travail, comme les données variables personnalisées ou les grands formats, ou d’un type de client, comme les petites entreprises d’un secteur spécifique dont vous pouvez réellement satisfaire tous les besoins d’impression.

Vous passez du  rôle de fournisseur de services d’impression à celui de fournisseur de services marketing? Cherchez les opportunités qui vous permettront de traiter davantage de commandes à valeur ajoutée et de multiplier les supports. Cela contribuera à renforcer votre statut de partenaire stratégique à long terme.

Saint Graal ou utopie ? Quoi qu’il en soit, l’objectif « zéro temps mort » vous permettra de tirer pleinement parti de votre matériel d’impression. 

Et si vous réduisiez encore vos temps d’arrêt en renforçant l’automatisation de vos processus ? Pour en savoir plus, cliquez ici.