Les technologies linguistiques au service de l'amélioration de la qualité des soins


Dans le cadre d'un programme de recherche (TecSan) financé par l'Agence Nationale de la Recherche français, un consortium (ALADIN-DTH) a été créé associant des industriels, Xerox et Vidal, ainsi que des équipes de chercheurs universitaires (CISMeF, UCBL) pour appliquer les technologies linguistiques les plus innovantes à la problématique de la surveillance des infections nosocomiales.

Paris, mars 25, 2010 - Les infections nosocomiales sont des infections contractées dans un établissement de santé qui n’étaient pas présentes lors de l'admission du patient à l'hôpital. Ces infections sont parfois anodines mais peuvent aussi être liées à des symptômes beaucoup plus graves pouvant même entrainer la mort du patient. En France, on estime que les infections nosocomiales sont la cause de 4 000 décès par an, dont un tiers serait évitable en respectant les règles de prévention. Aux Etats Unis, sur les 1,7 million d’infections nosocomiales contractées chaque année, on compte environ 99 000 décès, le tout représentant un coût financier de 45 millions de dollars. En Europe le pourcentage de patients infectés varie entre 5 et 10% selon les pays.

La surveillance épidémiologique de ce phénomène fait partie intégrante du dispositif de lutte contre les infections nosocomiales, exigeant des évaluations des actions menées au sein de l’établissement. Cette surveillance repose encore essentiellement sur des méthodes de recueil manuelles et fastidieuses, qui doivent évoluer dans le contexte hospitalier actuel.

Une nouvelle approche

La mission du projet ALADIN-DTH est d’aider à la détection de l’infection nosocomiale et de ses facteurs de risque dans un contexte de surveillance épidémiologique et de démarche d’amélioration de la qualité des soins. ALADIN est un projet de recherche qui se propose d’utiliser des outils d’analyse automatique textuelle afin de repérer, dans les dossiers des patients, des indices pouvant signaler une infection nosocomiale acquise pendant le séjour du patient. Comme l’explique le Dr Marie-Hélène Metzger, responsable médical du projet ALADIN-DTH, « L’infection nosocomiale est une complication dont les causes sont complexes et multifactorielles. Ces infections peuvent être directement liées aux soins ou survenir indépendamment de tout acte médical, favorisée par la situation médicale du patient. Il est donc indispensable de recueillir et d’analyser un nombre important de paramètres épidémiologiques pour évaluer et adapter les actions de prévention. Les technologies linguistiques dans l’organisation actuelle des systèmes d’information hospitaliers peuvent constituer un apport considérable pour extraire l’information pertinente à l’analyse et la décision. C’est l’enjeu du projet de recherche ALADIN-DTH ».

FactSpotter, développé au centre européen de recherche de l’entreprise Xerox, est une des technologies avancées utilisées au sein de ce projet. FactSpotter analysera les dossiers des patients pour identifier automatiquement certains faits considérés comme des alertes. FactSpotter mettra en lumière non seulement des informations telles que symptômes, médicaments et noms de bactéries mais aussi comment ces termes sont reliés entre eux. Quand ces liens représentent une suspicion d'infection nosocomiale, le système en alertera automatiquement le personnel médical.

«Chaque patient étant unique, les données qui le concernent ne peuvent être décrites exhaustivement dans un formulaire standard. Utiliser les outils linguistiques avancés pour analyser les dossiers patients, c’est être en mesure d’en extraire les informations propres à chacun pour aider les médecins à évaluer la gravité de la situation et prendre rapidement la bonne décision,» commente le Dr. Frédérique Segond, responsable du groupe linguistique au Xerox Research Centre Europe et coordinatrice du projet.

Le projet regroupe des partenaires ayant des compétences uniques dans les champs de l'analyse automatique de textes, de la terminologie, de la représentation des connaissances, des médicaments et des infections nosocomiales : Xerox, le CISMeF et Vidal pour la partie outils d’analyse et terminologie, et l’équipe de recherche UCBL-CNRS UMR5558 de Lyon pour la partie médicale et épidémiologique.

ALADIN est l’un des projets de recherche financés par l'Agence Nationale pour la Recherche (programme TecSan). Ce programme s’inscrit avec une stratégie européenne plus globale d'amélioration de la santé des patients et de réduction des coûts de la santé.

FactSpotter est une des technologies Xerox de Smarter Document ManagementSM. Ces technologies, dans leur ensemble, effectuent une analyse fine des documents et permettent, entre autres, la détection des risques et la prise de décision rapide.

Pour de plus amples informations :

Xerox France
Irene Maxwell
Tél : 04 76 61 50 83
Email : irene.maxwell@xrce.xerox.com

Service Presse : Grayling
Sonia Bonvalet / Stéphanie Gault
Tél. 01 55 30 70 97
Email. sonia.bonvalet@grayling.com