Gros plan sur l’Internet of Everything

Un certain nombre de rapports de recherche ont fait leur apparition en janvier concernant l’État actuel de l’Internet des Objets et de sa direction. Forrester a appelé les technologies de l’Internet des Objets « diverses et immatures », quand Gartner estime que 50 milliards d’objets seront connectés à l’Internet d’ici 2020.

Alors, de quoi parle-t-on ?

Un petit aperçu des innovations en cours dans l’industrie des semi-conducteurs est un bon moyen de d’en savoir plus. Chaque année, les plus grands chercheurs au monde se réunissent pour échanger sur les nouvelles percées dans la technologie lors de la conférence internationale Solide State Circuits (ISSCC). Cette année, lors de la conférence ISSCC, le thème « Silicon Systems pour l’Internet of Everything (IoE) » a suscité beaucoup d’intérêt.

Dr. Vandebroek estime que l’Internet of Everything deviendra omniprésent et reflètera ce qui a été décrit il y a près de 30 ans par Mark Weiser, anciennement chercheur chez PARC, une société Xerox.

« Les technologies les plus enracinées sont celles qui disparaissent », « elles s’intègrent dans la vie quotidienne jusqu’à ce qu’on ne puisse les distinguer ».

 

Que penser de l’Internet de tout ?

Voici une brève présentation des principes fondamentaux que Dr. Vandebroek décrit dans sa présentation plénière et son article technique :

  • Des objets du quotidien intelligents  qui détectent les données venant de partout seront créés à partir de logique d’impression hybride à l’aide d’encres biologiques et d’ « encres » contenant des micro puces.
  • Des réseaux axés sur les informations augmentent la polyvalence de l’Internet, réduisent la forte circulation et améliorent la sécurité.  Pour ceci, il faudra du nouveau matériel informatique et logiciel comme les protocoles de réseaux axés sur le contenu mis au point par PARC, une société Xerox.
  • La création automatique d’information en temps réel à la pointe du réseau de l’Internet of Everything nécessitera des puces d’apprentissage approfondi à faible coût et des nouveaux logiciels d’intelligence artificielle.

En accord avec ses principes fondamentaux, le Dr Vandebroek décrit les défis et les possibilités pour la communauté de conception de circuits de silicium. Il y a beaucoup de défis, mais une fois résolus, ils laisseront place à d’importantes opportunités que l’Internet of Everything rendra possibles et qui auront un impact positif sur la société humaine : individualisation des soins de santé et de l’éducation, moins de congestion urbaine, efficacité de l’usage énergétique et bien plus encore.

Cet article EETimes sur l’Internet of Everything pour la prochaine conférence ISSCC comprend davantage de perspectives du Dr. Vandebroek.

Dr. Sophie Vandebroek, Directrice de la technologie, Xerox